LOU Y ES-TU?

BIO

30222373_1234225643378114_64346174819978
Enfant, Lou Montézin, passe sa vie dans les forêts à construire des cabanes et dessiner des mondes multicolores. Adulte, elle choisit le chemin du dessin puis du théâtre, et finalement de la danse. Elle rentre à l’école Auguste Renoir, puis au Conservatoire de Paris. En parallèle elle intègre la classe Nadia Vadori Gauthier ou elle apprend des techniques de BMC, d’improvisations instantanées et de Contact Improvisation. Elle est alors invitée à performer avec le Corps Collectif. Elle quitte la France et décolle pour la Nouvelle-Zélande. Elle s’éloigne petit à petit des sentiers battus et de la vie urbaine. Au Laughing Horses, à Glenhope, et à Takaka par la suite, elle donne des ateliers de mouvement et de dessin. Aux Etats-Unis elle rencontre un musicien, Aaron Georges Baker, avec qui elle fera plusieurs cours métrages et des clips vidéo. Sur la route du Far West, ils donnent par ci par là des concerts dans des bars. Ils enregistrent un album dans les Red Wood Forest, en orchestre avec les biches et les rapaces. Le pas suivant était fait sur mesure : suivre l’enseignement de Daria et d’Anna Halprin à Tamalpa en Californie, ainsi que S. Haufman Soto, Ken Otter et Dohee Lee. Quand elle rentre à Marseille elle commence à travailler principalement en art de rue pour Ornic’Art, la compagnie Erd’O dans J’ai peur quand la nuit sombre, puis pour les Trek Danse de Robin Decourcy et à présent pour la nouvelle création de Maëlys Rebuttini.
Écris Moi !

Thanks! Message sent.